Archives de Tag: soupe

Bortsch (soupe russe à la betterave)

Et voila, les JO c’est fini! mais on peut prolonger le plaisir avec cette soupe qui réchauffe bien. C’est délicieux et diététique, c’est de la « comfort food » qui ne fait pas mal à la ligne :)

WP_000615 (1)

Pour une marmite de soupe de 4-5 personnes, il vous faudra :

2 belles betteraves crues

une carotte

un demi chou blanc

un gros oignon

une petite boite de concentré de tomates + une càc de bicarbonate de soude (pour neutraliser l’acidité du concentré)

un bouillon de poulet (fait maison c’est meilleur, mais sinon un cube suffira)

du persil plat frais, de l’aneth, quelques graines de poivre, 1 càc de sel

facultatif : une CàS de crème épaisse ou de mayonnaise par assiette

Préparation :

Lancer le bouillon de poulet : idéalement, on récupère la carcasse du poulet qu’on a fait cuire la veille et on la jette dans une marmite, on recouvre d’eau, un peu de persil, de thym et de laurier. On apporte à ébullition et on laisse chauffer au moins 10-15 min.

Pendant ce temps, couper le chou en lanières et les autres légumes en petits cubes.

Faire revenir dans une grande poêle les cubes de carotte, d’oignon et de betterave

Retirer la carcasse du bouillon toujours en ébullition et jeter le chou dedans.

Ajouter le concentré de tomates et le bicarbonate de soude dans les cubes de légumes ainsi que 2 louches de bouillon pour fluidifier le mélange. Laisser chauffer 10 minutes en remuant pour éviter que cela n’accroche.

Ajouter la poêlée au bouillon, avec le persil, l’aneth, le sel et le poivre, remuer un peu, couvrir et laisser cuire à gros bouillons 30-40 minutes. Il faut tester de temps en temps les betteraves et les carottes avec une fourchette, on arrête la cuisson quand les cubes sont bien cuits.

Servir dans des assiettes à soupe ou des bols avec une cuillère à soupe de crème épaisse ou de mayonnaise.

Personnellement, j’ai « dépiauté » la carcasse pour mettre les petits bouts de poulet dans ma soupe, comme cela rien ne se perd et le plat est complet!

Publicités

Purée ou soupe de courge Butternut (ou Doubeurre)

P1010085

Pour les aliens qui seraient passés à côté de la Butternut, il s’agit d’une jolie courge à la peau beige clair, de forme allongée, et à la chair orange et goûteuse. Son goût de muscade et de châtaigne est surprenant (je le trouve plus prononcé que celui du potimarron, trop amer pour moi) et se marie à merveille avec la châtaigne, donc, mais aussi à la carotte, les noix, les noisettes, la patate douce, les champignons (type girolles par exemple, mmmmh)…

Son goût sucré lui permet de s’intégrer avec brio dans des pâtisseries telles que cakes (remplacer la carotte du carrot-cake par de la courge butternut), muffins, tartes, cupcakes…Comment la choisir : une couleur beige uniforme, pas d’entailles, ni de taches…

Côté santé, on retrouve une grande teneur en béta-carotène, que l’organisme pourra convertir en vitamine A (ou rétinol), anti-oxydant et bénéfique pour la vision (entre autres). Elle contient aussi de la vitamine C et du phosphore. La médecine chinoise lui prête des effets antipyrétiques (fait tomber la fièvre), et diurétique (fait éliminer l’eau).

Comment la conserver : à température ambiante (le frigo la rendrait amère), mais pas non plus à côté du radiateur ! J’ai conservé la mienne un peu plus d’un mois dans un coin de ma cuisine, elle faisait presque partie du décor…

J’ai choisi de faire une purée toute simple, que je vais pouvoir congeler en petites portions, pour ressortir à l’envi et réaliser tartes, gratins, soupes, pâtisseries…

Ingrédients pour une bonne casserole pleine de purée ( 4-5 personnes) :

– 1 belle courge Butternut

– 1 gros oignon émincé grossièrement

– 300-500 lm de lait, selon la consistance voulue (soupe ou purée) (on peut remplacer le lait par de l’eau pour une version plus légère)

– sel, poivre, muscade

– un filet d’huile d’olive

Préparation : 45-50 minutes dont 20 minutes de cuisson

La partie un peu pénible, c’est de peler, enlever les graines et la fibre, et couper la courge : en effet c’est beaucoup plus facile à peler que le potimarron, mais quand même. Ah, on me dit que l’étape « épluchage » relève du jeu d’enfant une fois que la courge est cuite ! Je n’ai jamais essayé, mais vu comme j’ai galéré à l’éplucher, il faudra tenter : couper grossièrement la courge, évider les graines, faire cuire et ensuite, l’éplucher.

Bref, en enlevant le péricarpe (la peau, quoi), on s’évite pas mal d’amertume, après si vous préférez un goût un peu corsé, et si votre courge est bio (pas de produits chimiques dans la peau, donc), il est possible de manger la peau (vous gagnerez aussi en vitamines). Il suffira alors de bien la laver. Une fois la courge pelée et les graines évidées, la couper en gros dés.

Dans un grand faitout, verser un filet d’huile d’olive et couvrir pour faire suer l’oignon à feu doux.

Dès que l’oignon est bien translucide, ajouter les dés de courge dedans. Ajouter le lait : la courge va cuire dans le lait, ce qui va donner une bonne onctuosité à la purée ou la soupe.

Couvrir et laisser mijoter 20 à 30 minutes (une lame de couteau doit pouvoir s’enfoncer facilement dans les morceaux).

Une fois que la courge est bien cuite, je vous conseille de récupérer le lait dans un grand bol, ce qui vous permettra de bien doser la consistance de la préparation. Mixer au mixer-plongeur, au moulin à légumes ou au presse-purée, et ajouter le lait jusqu’à obtention de la bonne texture.

Assaisonner : sel, poivre, muscade.

C’est prêt ! à déguster telle quelle, dans une tarte, un gratin, un cake… Ici c’est mon repas de midi, je l’ai accompagné d’un filet de colin à la poêle tout simple, un repas complet et équilibré (et en plus c’est trop bon!).

P1010088 P1010086

Soupe à l’oignon

Facile, pas cher, et qui en jette !

Cette recette traditionnelle est parfaite quand il fait biennn froid. Si vous avez des bols individuels type « tête de lion » pour servir, c’est encore mieux…

WP_000549 WP_000550

Ingrédients pour 4 personnes :

– 400g d’oignons émincés

– 2 CàS d’huile d’olive

– 1 CàS de farine

– Quelques tranches de pain grillées (campagne, rassi, baguette, ce que vous avez sous la main…)

– Emmental râpé

Préparation :

Dans un faitout, faire suer les oignons dans l’huile d’olive sans les faire colorer.

Saupoudrer la farine.

Tourner jusqu’à ce que le mélange brunisse un peu.

Mouiller avec 1.5L d’eau froide, saler, poivrer.

Couvrir et laisser cuire 20 minutes. Pendant ce temps, faire préchauffer le four à 190°C.

Pour plus d’effet, servir dans des petites soupières individuelles (ou des grands bols), recouvrir la surface avec les tranches de pain, puis recouvrir d’emmental râpé. Faire gratiner au four/grill à 190°C le temps nécessaire à la coloration du fromage.

Servir individuellement et épater les amis ! (attention c’est trèèèès chaud)